Hervé MOUREAU TAYMANS d'EYPERNON , Notaire à 1140 BRUXELLES

 

Hervé MOUREAU TAYMANS d'EYPERNON

Notaire à 1140 BRUXELLES

Assurance-vie : qui sont les bénéficiaires de votre contrat ?

9 mai 2022

Quand vous achetez un bien immobilier, vous devez souscrire à une série d'assurances. C’est notamment le cas de l’assurance-vie qui prend la forme d'une assurance solde restant dû. Cela fait longtemps que vous êtes propriétaire ? Connaissez-vous encore le bénéficiaire de votre contrat ? Choisiriez-vous la même personne aujourd’hui ?

Un grand-père avec son petit-fils.

Souscrire une assurance-vie lors d’un achat immobilier

Vous le savez bien, le montant emprunté auprès d'une institution financière pour acquérir un bien immobilier ou pour financer une construction, doit être remboursé. Mais que se passe-t-il si vous veniez à décéder ? Vos héritiers devront, à leur tour, rembourser le solde de l'emprunt.

Pour éviter les situations dans lesquelles les héritiers ne parviendraient pas à rembourser le crédit du défunt, les institutions financières imposent généralement à leurs emprunteurs de signer un contrat d'assurance-vie, annexé au crédit hypothécaire. Ce sera alors une compagnie d'assurance qui remboursera une partie ou la totalité du solde du crédit à la place de l’emprunteur. 

Qui est le bénéficiaire de votre contrat ?

Savez-vous qui recevra le capital de votre assurance-vie à votre décès ? Prenez le temps de relire votre contrat pour retrouver la « clause bénéficiaire ». Votre choix peut avoir de lourdes conséquences.

Auparavant, lorsque vous désigniez « mes héritiers légaux » comme bénéficiaires de votre assurance-vie, sans préciser leurs noms, le capital de votre assurance était alors versé aux personnes que la loi considérait comme vos héritiers. Cliquez ici pour en savoir plus sur la répartition du patrimoine en cas de décès.

Mais désormais, le capital de votre assurance reviendra automatiquement à tous vos héritiers, qu’ils soient vos héritiers légaux ou ceux désignés par testament. Cela signifie que si vous rédigez un testament dans lequel vous désignez d’autres héritiers, le capital de votre assurance leur reviendra en priorité, au lieu de revenir à vos héritiers légaux.

Exemple : vous indiquez « mes héritiers légaux » dans la clause bénéficiaire de votre assurance-vie en pensant que le capital de votre assurance reviendra à vos enfants. Vous rédigez également un testament en faveur de votre voisine. À votre décès, ce sera votre voisine qui héritera du capital de l’assurance et non pas vos enfants.

Ce mécanisme vous assure que vos dernières volontés, exprimées par testament, seront respectées après votre décès.

Bref, soyez attentifs à la dénomination de vos bénéficiaires dans votre contrat d’assurance-vie ! 

Source: Fednot